Historique

Une chronologie

1674

Le domaine seigneurial du 17ième siècle de plus de 259 kilometres carrés (65 000 acres) fut lègué en 1674 au Monseigneur Laval, premier évêque du Québec, par le roi de France.

1801

En 1801, les titres des terres furent transférés de l’église catholique à l’éminente famille de Joseph Papineau, notaire et politicien qui devint seigneur de la Petite-Nation. En 1817, il vend la seigneurie à Louis-Joseph, l’aîné de ses fils, célèbre politicien. Le grand manoir fut alors érigé et se trouve aujourd’hui sur la propriété de Montebello.

 

 

1929

Le Club de la Seigneurie fut fondé en 1929, lorsque M. Saddlemire, un homme d’affaires du Maine, États-Unis, acquit le Manoir Papineau à Montebello. Inspiré par un château dans les Alpes suisses, il envisagea un havre de nature privée qu’il baptisa “Lucerne-au-Québec”. Les adhésions au club sélect se sont accrues jusqu’à 1 350 membres, malgré une sélection rigoureuse et des cotisations élevées. Les membres élites incluent des hommes d’affaires et des politiciens canadiens réputés comme l’ancien premier ministre Lester B. Pearson et des dignitaires étrangers tels que le Prince Rainier et la Princesse Grace de Monaco. À l’époque, les présidents de la compagnie de chemin de fer du Canadien Pacifique, la Banque Nationale du Canada, la Banque de Montréal, la Banque Royale du Canada et le premier ministre du Québec, étaient tous administrateurs du club.

1930

En Février 1930, le site où est maintenant établi le Fairmont Le Château Montebello, n’était qu’une clairière dans les bois. En quatre mois seulement, le massif Château de cèdre était complété: un exploit en construction de bâtiments qui a capté l’attention des grands journaux en Amérique du Nord et attira des foules de spectateurs. Le bâtisseur finlandais Victor Nymark a supervisé la construction et les équipes de travail qui ont travaillées jour et nuit, à l’aide d’éclairage nocturne. Des artisans qualifiés ont utilisé 10 000 cèdres rouges pour la construction des trois bâtiments du château, tous équarris et placés à la main.

1932

En 1932, Herman «Jackrabbit» Smith-Johannsen à contribué à la formation de l’équipe olympique canadienne. Pour ce faire, il conçut un parcours de 50 km.  Il conçut et construisit également de nombreux tremplins pour le saut à ski sur la colline de plus de 76 mètres du Club de la Seigneurie, sur le territoire maintenant connu sous le nom Kenauk Nature.

 

 

1970

En 1970, le Château Montebello et Kenauk  (nommé Propriété Commandant à l’époque) ouvrirent leurs portes au public pour la première fois. Ils ont été rapidement reconnus comme étant l’un des premiers hôtels de luxe au Québec et de l’Est du Canada, ainsi que une destination de villégiature unique.

Aujourd’hui

 Ensemble Kenauk Nature et Le Château Montebello ont accueilli des politiciens, des dignitaires et des stars du cinéma, y compris:
  • En 1981 lors du SOMMET INTERNATIONAL DU G7 : Gaston Thorn, Zenko Suzuki, Helmut Schmidt, Ronald Reagan, Pierre-Elliot Trudeau, François Mitterrand, Margaret Thatcher, Giovanni Spadolini
  • En 1983, les chefs d’État de l’OTAN se sont réunis au Château Montebello
  • En 2007 lors du SOMMET DES LEADERS NORD-AMÉRICAINS: George W. Bush, Stephen Harper et Felipe Calderon
  • Les premier ministres, ministres et politiciens, entre autres Brian Mulroney, Jean Chrétien, Paul Martin et Pierre Elliot Trudeau.
  • Les vedettes de grande renommé, de Bing Crosby à Sandra Bullock, Sir Richard Attenborough, Pierce Brosnan, Nick Nolte et Chris O’Donnell

Conservation

Kenauk Nature est fière d’avoir établi un partenariat avec Conservation de la nature Canada, dont la renommée dans le domaine de la protection des mi-lieux naturels est exceptionnelle.

Conservation de la nature Canada est le chef de file en matière de conservation de terres au pays, oeuvrant pour protéger nos milieux naturels les plus précieux et les espèces qu’ils abritent.

Au cours des prochaines années, l’organisme explorera la variété d’habitats naturels présents sur le site afin de répertorier la vaste gamme de plantes, d’oiseaux et d’animaux qui y vivent.  Nous sommes enthousiastes à l’idée d’en apprendre davantage sur les espèces rares qui résident à Kenauk Nature et nos guides passionnés attendent avec hâte la chance de pouvoir partager cette information avec vous.

L'Origine

Le mot "kenauk" est le diminutive d'un des mots en langue algonquine signifiant tortue: mukekenauk . Lié aux habitants d'origine, et par respect à l'héritage, il évoque des images du Canada - la beauté de sa nature, ses vastes forêts et la quiétude de ses lacs. Kenauk Nature est représenté par le symbole de la tortue, que par ses propriétés amphibies rappellant la terre et l'eau, et réunit les éléments de la nature qui sont au coeur de nos activités. La tortue est aussi un symbole important dans plusieurs cultures, notamment pour les autochtones qui l'associe à la création, la terre, la longévité, la guérison, la persévérance, la tranquilité et la stabilité. Elle est invariablement perçue comme un animal familier. Offrez vous un chalet confortable sur un lac tranquille et la nature sauvage dans toute sa splendeur. Il nous fera un plaisir de vous accueillir.